61 - 70 résultats affichés sur 163
Affiner par :(rechargement automatique de la page)

Conformément à ses missions, la CNSA finance la recherche sur le handicap et la perte d’autonomie. Elle n’est pas responsable des résultats obtenus par les chercheurs. L’objet de la diffusion de ces résultats est de stimuler le débat et la réflexion.

Publié le :03 octobre 2016
Mis à jour le :03 octobre 2019

L’hémophilie sévère et les formes graves de maladies hémorragiques constitutionnelles (MHC) associées forment un groupe de maladies rares. L’annonce du diagnostic d’une telle pathologie à un très jeune âge induit un traumatisme psychologique chez les parents. Entre autres conséquences, la mise en place de mesures de surprotection consécutive à cette annonce peut entraver les acquisitions psychomotrices de ces enfants. À partir de ce constat, un dispositif multidisciplinaire d’accompagnement de l’annonce diagnostique a été développé, qui privilégie l’approche psychologique et la réassurance. L’étude visait à évaluer ce dispositif. Elle montre une amélioration de l’état émotionnel, du développement psychomoteur et de la qualité de vie des patients en lien avec la participation au dispositif. La qualité de vie des parents semble également améliorée.

Publié le :11 septembre 2016
Mis à jour le :15 mai 2018

La recherche apporte la preuve qu’il est possible de modifier le retentissement fonctionnel des TOC sévères par des dispositifs techniques ou technologiques adaptés, co-conçus avec la personne qui, d’objet/victime, devient ainsi actrice/transformatrice de son trouble.

Publié le :01 septembre 2016
Mis à jour le :14 août 2019

La maladie de Steinert est une maladie neuromusculaire d’origine génétique. Ce projet portait sur la vie des personnes atteintes de la maladie de Steinert, diagnostiquées à l’âge adulte et sur les interactions avec les logiques soignantes.

Publié le :01 juin 2016
Mis à jour le :15 mai 2018

Les femmes se déclarent en moins bonne santé que les hommes, et leur espérance de vie avec des incapacités est plus longue : les différences de conditions de vie expliquent-elles ce désavantage face à la santé ?

Publié le :01 juin 2016
Mis à jour le :15 mai 2018

La téléassistance et la domotique font partie des solutions proposées aux séniors pour préserver leur autonomie de vie à leur domicile. Cette étude socio-environnementale évalue les usages et l’appropriation de ces technologies dans le département de la Creuse.

Publié le :01 juin 2016
Mis à jour le :15 mai 2018

Le handicap est une notion récente qui concerne des personnes ayant plusieurs déficiences dont la combinaison est rare et complexe. Les chercheurs ont observé sur le terrain les activités, les pratiques et les modes de coopération des professionnels. Ils ont mis en évidence l’existence de plusieurs cultures professionnelles.

Publié le :31 mai 2016
Mis à jour le :08 mars 2018

L’analyse de l’Espace partagé de santé publique (EPSP) de Nice a permis d’identifier les conditions favorisant l’émergence, l’expérimentation et la diffusion d’initiatives innovantes en santé publique dans les territoires et de transformer le système local de santé, système réputé difficile à changer, car hautement institutionnalisé et cloisonné.

Publié le :24 avril 2016
Mis à jour le :15 mai 2018

Transitions à l’adolescence : effet du changement d’environnement sur l’autodétermination et l’adaptation comportementale de jeunes avec une déficience intellectuelle (TAADI).

Pour favoriser le développement de l’autodétermination chez des jeunes présentant une déficience intellectuelle, il est nécessaire de prendre en compte leur capacité d’autorégulation pour laquelle les fonctions exécutives (inhibition, flexibilité, mise à jour en mémoire de travail) jouent un rôle important.

Publié le :01 février 2016
Mis à jour le :02 octobre 2018

En s’appuyant sur le cas de la maladie de Von Hippel-Lindau, maladie génétique rare, les chercheurs ont démontré que l’attente du résultat du diagnostic, période qui peut durer plusieurs mois, n’avait pas d’impact psychosocial négatif sur le patient.

Publié le :01 janvier 2016
Mis à jour le :02 octobre 2018

Les personnes atteintes par la maladie de Huntington connaissent des troubles psychiatriques et comportementaux qui nuisent à leur qualité de vie. Ce projet avait pour but d’identifier les savoirs spécifiques, tirés de leur expérience quotidienne, des proches aidants de ces patients afin de proposer à l’avenir des approches thérapeutiques non médicamenteuses.

Retour en haut