Résultats de recherche

Affiner par :(rechargement automatique de la page)
21 - 30 résultats affichés sur 197

Conformément à ses missions, la CNSA finance la recherche sur le handicap et la perte d’autonomie. Elle n’est pas responsable des résultats obtenus par les chercheurs. L’objet de la diffusion de ces résultats est de stimuler le débat et la réflexion.

Pour en savoir plus sur les projets de recherche financés par la CNSA, cette rubrique vous propose une fiche signalétique des projets. La fiche se compose d’un résumé du projet, d’un lien vers le rapport de recherche et des coordonnées du chercheur si vous souhaitez entrer en contact avec lui.

Publié le: 31 décembre 2018
Mis à jour le :06 octobre 2020

L’objectif de cette recherche était de mieux connaître l’importance des limitations physiques ressenties par les personnes sans-domicile de plus de 18 ans selon leurs caractéristiques socio-démographiques et d’identifier les facteurs associés susceptibles de majorer ou d’atténuer les situations de handicap qui en découlent.

Les enquêtes en population générale sur le handicap et l’état de santé des Français, tout comme les enquêtes auprès des personnes sans domicile, ne permettent pas de documenter finement les situations de handicap ou de perte d’autonomie de cette population. Or, pour proposer des solutions d’hébergement et des accompagnements plus adaptés à leurs besoins, il est nécessaire de mieux connaître leurs limitations fonctionnelles et les restrictions d’activité qui en découlent.

Publié le: 01 décembre 2018
Mis à jour le :29 janvier 2020

La maladie de Huntington est une maladie génétique rare neurodégénérative.

La maladie de Huntington est une maladie génétique rare qui débute après trente ans. Les chercheurs ont évalué les conséquences sur la vie des personnes à risque qui décident de réaliser un diagnostic génétique avant même l’apparition des symptômes.

Publié le: 01 décembre 2018
Mis à jour le :06 décembre 2019

Partis du constat que les méthodes de communication et de gestion du temps pour les personnes avec autisme s’appuient principalement sur un ensemble d’outils encombrants et parfois laborieux à manipuler (tels les pictogrammes papier, les photos, le synthétiseur vocal), les chercheurs ont décidé de développer une application numérique de type agenda qui enrichit les possibilités d’interaction et

Le projet de recherche çATED-autisme a permis d’élaborer une application numérique sur tablette tactile de type agenda numérique pour des enfants présentant un trouble du spectre autistique (TSA). Il s’est ensuite agi d’étudier l’usage de cet outil dans l’environnement scolaire et dans un contexte d’apprentissage.

Publié le: 01 décembre 2018
Mis à jour le :02 avril 2020

L’inclusion progresse dans les classes ordinaires du premier et du second degré et, dans une moindre mesure, dans les dispositifs spécialisés des écoles ordinaires (ULIS) du second degré.

Ce travail de recherche a permis de révéler les difficultés rencontrées par les enseignants dans la mise en œuvre de la politique scolaire inclusive.

Publié le: 02 octobre 2018
Mis à jour le :13 août 2019

L’objectif de cette recherche était d’étudier ce sujet complexe dans trois dimensions : les évolutions des politiques publiques, la mise en œuvre des politiques du handicap en prison et l’expérience carcérale des prisonniers considérés comme handicapés.

La question du handicap en prison est de nature politique. Elle articule des questionnements de santé publique et de droit. Cette recherche décrit et analyse les prises en charge des personnes handicapées incarcérées.

Publié le: 06 septembre 2018
Mis à jour le :30 juin 2020

Ce travail de recherche a pour objectif d’enrichir la réflexion sur la situation sociolinguistique des parents entendants d’enfants sourds en étudiant les trajectoires familiales encore peu analysées du point de vue des « choix » de communication et de scolarisation et rarement mises en relation avec les trajectoires individuelles de personnes sourdes.

En France, les travaux portant sur la surdité sont consacrés à l’étude sociologique des communautés sourdes, à la langue des signes, mais encore peu aux discours perçus et aux réalités vécues par les parents entendants découvrant la surdité de leur enfant.

Publié le: 01 août 2018
Mis à jour le :06 octobre 2020

Ce projet avait pour but de développer et de valider un outil de soutien à l’activité physique et de suivi des indicateurs de prédépendance (ou syndrome de fragilité) des patients âgés. Les chercheurs ont développé une semelle de chaussure amovible, transparente pour l’usager, mesurant l’activité (minutes actives et distance) et la vitesse de déplacement.

Ce projet a permis de démontrer la faisabilité de l’utilisation d’une semelle intelligente pour prévenir les chutes chez les personnes âgées. Les essais ont été réalisés au domicile des personnes ainsi qu’en établissement d’hébergement pour personne âgée dépendante (EHPAD).

Publié le: 21 juillet 2018
Mis à jour le :08 mars 2022

L’objectif de cette recherche était de montrer de quelle manière se construisaient les interactions entre les personnes, porteuses de trois anomalies chromosomiques distinctes, et leur environnement familial, éducatif et social.

Les principales préoccupations des familles d’adolescents et de jeunes adultes touchés par des syndromes génétiques rares sont le devenir professionnel de leurs enfants, en lien avec leur trajectoire scolaire, leur lieu de vie et leur vie affective.

Publié le: 16 juillet 2018
Mis à jour le :30 janvier 2020

Maladie rare, la craniosténose est une anomalie primitive de croissance du squelette crânien associée à la fermeture prématurée d’une ou de plusieurs sutures crâniennes.

Cette étude a permis de mieux connaître les conséquences de l’annonce du diagnostic de craniosténose sur les patients et sur leurs parents et de pouvoir ainsi mieux les accompagner. Les résultats sont pour l’essentiel transférables à l’annonce diagnostique d’autres maladies rares.

Publié le: 01 juillet 2018
Mis à jour le :01 mars 2022

Ce projet de recherche avait pour originalité d’associer des malades (considérés comme co-chercheurs), des chercheurs en sciences humaines et sociales et des professionnels de santé (personnel médical et paramédical) dans le but de produire des connaissances spécifiques sur des situations communes de handicap liées à deux maladies auto-immunes rares, le lupus et la sclérodermie, toutes deux rel

L’utilisation d’une plateforme en ligne a permis de recueillir la parole de malades atteints de maladies auto-immunes rares et de comprendre comment chaque malade affronte les obstacles et les contraintes imposées par sa maladie.

Retour en haut