Résultats de recherche

Affiner par :(rechargement automatique de la page)
131 - 140 résultats affichés sur 198

Conformément à ses missions, la CNSA finance la recherche sur le handicap et la perte d’autonomie. Elle n’est pas responsable des résultats obtenus par les chercheurs. L’objet de la diffusion de ces résultats est de stimuler le débat et la réflexion.

Pour en savoir plus sur les projets de recherche financés par la CNSA, cette rubrique vous propose une fiche signalétique des projets. La fiche se compose d’un résumé du projet, d’un lien vers le rapport de recherche et des coordonnées du chercheur si vous souhaitez entrer en contact avec lui.

Publié le: 27 juin 2012
Mis à jour le :22 août 2019

Dans ce projet, les chercheurs sont allés à la rencontre des personnes dans leur environnement quotidien à domicile et les ont invitées à s’exprimer sur leur connaissance et leur utilisation des aides techniques ainsi que sur les conditions d’accessibilité et d’aménagement du logement.

À l’issue de l’enquête nationale Handicap-Santé (2008-2009), le ministère des Solidarités et de la Santé a financé cinq projets de recherche dont l’objectif était d’évaluer la pertinence des choix méthodologiques retenus dans l’enquête, d’éclairer les utilisateurs de l’enquête sur les précautions à prendre avant d’utiliser les données et de formuler des recommandations d’amélioration pour les futures enquêtes portant sur les mêmes thèmes. Ce projet s’intéresse au questionnement sur l’adaptation du logement.

Publié le: 01 juin 2012
Mis à jour le :31 mai 2022

La recherche a pour objectif de comprendre les effets sur le travail et sur les conditions de travail de professionnels sourds « d’aménagements » spécifiques et de changements plus globaux de l’environnement professionnel. Les résultats éclairent l’enjeu de sécurisation des capacités et des parcours professionnels des sourds. Ils se déclinent autour de trois volets.

La problématique de l’emploi des sourds se joue dans l’organisation des modalités de communication ordinaire au travail : c’est ce que montre cette recherche qui se place du point de vue des pratiques et des expériences vécues par les acteurs.

Publié le: 30 mai 2012
Mis à jour le :22 août 2019

Les données des volets « ménages » (HSM) et « institution » (HSI) de l’enquête Handicap-Santé ont été explorées. Les facteurs influençant l’accès aux soins buccodentaires chez les personnes de plus de 60 ans qui en ressortent sont le revenu, la densité des praticiens et la vie en institution.

Des analyses économétriques sur les données de l’enquête nationale Handicap-Santé 2008 révèlent les déterminants individuels et contextuels de l’accès aux soins dentaires pour les séniors, parfois dépendants, vivant à domicile ou en institution.

Publié le: 02 mai 2012
Mis à jour le :01 mars 2022

Les incapacités motrices lourdes conduisent les personnes à des situations de handicap dans lesquelles le corps n’est plus le principal moyen d’action sur l’environnement.

Les personnes ayant des incapacités motrices lourdes font de plus en plus souvent le choix de vivre à domicile. Elles ne vivent pas toutes cette situation de handicap de la même manière.

Publié le: 01 mai 2012
Mis à jour le :21 août 2019

Ce projet a capitalisé sur un robot déjà existant et en a conçu une nouvelle version. Le robot est mobile. Il présente une tête humanoïde stylisée et utilise une interface de type tablette. La communication avec l’utilisateur peut se faire par la parole (communication bidirectionnelle) ou de manière non verbale (l’écran du robot pouvant restituer des images représentatives « d’émotions »).

Le programme Robadom a permis de concevoir un robot « majordome » capable d’interagir avec une personne qui présente une déficience cognitive légère afin de l’aider dans sa vie quotidienne en lui apportant une aide matérielle, un soutien psychologique, une stimulation de ses capacités cognitives. Le programme a également permis de tester l’acceptabilité et la simplicité d’emploi de ce type de dispositif.

Publié le: 01 mai 2012
Mis à jour le :21 août 2019

Le premier objectif de TOPIC était de comprendre les besoins des aidants informels afin d’élaborer dans un deuxième temps des services adaptés.

TOPIC est un dispositif qui a pour but de simplifier la vie des aidants en leur apportant un outil de communication et de planification, des conseils et retours d’expérience ainsi qu’en leur permettant d’être informés en direct des activités et problèmes éventuels de la personne aidée.

Publié le: 01 mai 2012
Mis à jour le :01 mars 2022

Le coach, qui est aussi un chargé de prévention, visualise les participants par un système de vidéoconférence et un ensemble de senseurs disposés chez les utilisateurs. Cela lui permet de suivre le bon déroulement de la séance et de sécuriser les pratiques.

Ce projet (MOTION) a permis de développer un dispositif permettant à un coach de faire travailler à distance jusqu’à 4 personnes âgées (GIR 6 et 5) en leur dispensant un programme spécifiquement adapté à leurs besoins (identifiés d’après des difficultés ou caractéristiques qu’ils partagent). L’objectif principal est de contribuer au bien-être psychosocial des bénéficiaires par l’amélioration des capacités physiques. Cette action sur la qualité de vie vise à retarder l’entrée en dépendance.

Publié le: 01 mai 2012
Mis à jour le :21 août 2019

Ce projet a permis la conception d’un dispositif complet et facile à installer (capteurs auto-alimentés pouvant être positionnés dans toutes les pièces du domicile ; gestion et communication via Internet au moyen d’un mini PC).

Combinant un ensemble de capteurs, des interfaces du type tablettes ou écrans d’ordinateur ou de télévision, ainsi qu’un cœur logiciel connecté à Internet, ce système vise à améliorer la qualité de vie de la personne âgée, sécuriser le domicile, faciliter la gestion des tâches quotidiennes et permettre l’accès à un bouquet de services.

Publié le: 01 mai 2012
Mis à jour le :21 août 2019

Pour remplir cet objectif global, la recherche évalue la charge que représente cet accompagnement, le stress ressenti par l’accidenté et son proche aidant, leur qualité de vie, leur état de santé, ainsi que les apports positifs dans la relation familiale ou amicale.

La recherche étudie, dans ses dimensions positives et négatives, le retentissement sur l’aidant familial de l’accompagnement d’un blessé grave, ainsi que son évolution dans le temps.

Publié le: 01 mai 2012
Mis à jour le :21 août 2019

Ce projet, qui s’est déroulé entre 2009 et 2012, a été mené conjointement par la société Robosoft® et différents laboratoires, dont l’Institut des systèmes intelligents et de robotique (ISIR), et des hôpitaux. Le déambulateur développé (beaucoup plus encombrant qu’un modèle classique) combine une aide aux transferts assis debout ainsi qu’au déplacement.

Destiné à faciliter la vie quotidienne de personnes âgées atteintes de troubles de la marche et de l’équilibre, ce projet vise à mettre au point un prototype de déambulateur très innovant capable d’analyser en temps réel les mouvements et intentions de son utilisateur pour faciliter les déplacements et les sécuriser.

Retour en haut