Résultats de recherche

Affiner par :(rechargement automatique de la page)
151 - 160 résultats affichés sur 198

Conformément à ses missions, la CNSA finance la recherche sur le handicap et la perte d’autonomie. Elle n’est pas responsable des résultats obtenus par les chercheurs. L’objet de la diffusion de ces résultats est de stimuler le débat et la réflexion.

Pour en savoir plus sur les projets de recherche financés par la CNSA, cette rubrique vous propose une fiche signalétique des projets. La fiche se compose d’un résumé du projet, d’un lien vers le rapport de recherche et des coordonnées du chercheur si vous souhaitez entrer en contact avec lui.

Publié le: 07 décembre 2011
Mis à jour le :21 août 2019

L’objectif de la thèse financée est de comprendre les modalités de production de l’aide à domicile visant le maintien à domicile des personnes âgées.

Le statut juridique sous lequel est exercée l’activité d’aide à domicile de personnes âgées détermine les modalités de prise en charge et la nature des relations entre les personnes.

Publié le: 01 décembre 2011
Mis à jour le :24 avril 2020

Les objectifs de l’étude étaient d’étudier le devenir, en termes de déficiences, de limitations d’activité, de restrictions de participation, et de qualité de vie à long terme dans une cohorte homogène de patients ayant tous été victimes d’un traumatisme crânien sévère.

Cette étude a permis d’évaluer les difficultés rencontrées par les personnes ayant subi un traumatisme crânien sévère et par leurs familles. Elle montre un taux insuffisant de prise en charge et de suivi rééducatif adaptés.

Publié le: 04 novembre 2011
Mis à jour le :21 août 2019

Cette thèse en sciences de l’information et de la communication étudie les usages et les pratiques d’interventions spécialisées utilisant l’informatique et Internet pour des personnes handicapées mentales en institution.

Cette thèse en sciences de l’information et de la communication étudie les usages et les pratiques d’interventions spécialisées utilisant l’informatique et Internet pour des personnes handicapées mentales en institution.

Publié le: 26 août 2011
Mis à jour le :21 août 2019

Est-on en train d’assister à l’émergence de nouveaux mouvements sociaux de retraités et de personnes âgées capables de porter une parole revendicative ? Les pouvoirs publics et les professionnels sont-ils prêts à faciliter une telle expression et à faire évoluer leurs politiques et leurs pratiques ?

Cette recherche s’est intéressée aux conditions de production de la « parole » des personnes âgées vivant à domicile dans un contexte où l’évolution du cadre législatif et réglementaire promeut le droit des usagers.

Publié le: 01 juillet 2011
Mis à jour le :20 août 2019

La dépendance des personnes âgées est aujourd’hui un enjeu bien identifié dans la plupart des pays développés. Des dispositifs s’appuyant sur les différents mécanismes de la protection sociale ont été mis en place en Europe. En 2011, des réformes étaient à l’agenda politique, notamment en France, en Allemagne et en Grande-Bretagne.

Intégrée au programme européen FLARE (Future Leaders of Ageing Research in Europe), cette recherche s’est attachée à étudier les conditions théoriques et les modalités techniques de la construction de la dépendance des personnes âgées comme un risque social.

Publié le: 30 juin 2011
Mis à jour le :20 août 2019

Le projet EPIMOUV a été mené entre 2008 et 2011. L’objectif du projet était d’augmenter l’autonomie des personnes souffrant d’une épilepsie pharmaco-résistante tout en préservant leur sécurité.

Ce dispositif vise à détecter les crises d’épilepsie pendant la nuit pour des personnes souffrant d’épilepsie pharmaco-résistante.

Publié le: 30 juin 2011
Mis à jour le :20 août 2019

Ce projet a été mené entre 2008 et 2011. Il s’agissait d’expérimenter l’utilisation d’un robot compagnon mobile, Kompaï®, semi autonome au domicile de personnes atteintes de pathologies cognitives de type maladie d’Alzheimer ou apparentées. Deux enjeux étaient visés : la sécurisation des personnes et l’allègement du fardeau des aidants.

Le maintien à domicile des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs grâce à l’assistance d’un robot compagnon mobile nommé KOMPAÏ®.

Publié le: 21 juin 2011
Mis à jour le :20 août 2019

Cette recherche partait du constat que des facteurs métacognitifs (connaissance de ses propres processus cognitifs, de leurs produits et de tout ce qui y touche) pourraient être impliqués dans le handicap psychique et interagir avec les prédicteurs objectifs classiques, qu’ils soient cliniques (anxiété, dépression) ou cognitifs (mémoire, fonctions exécutives).

Dans le handicap psychique, la qualité de vie subjective, telle que perçue par le sujet, n’est pas directement liée à la qualité de vie objective, telle que perçue par un observateur extérieur.

Publié le: 21 juin 2011
Mis à jour le :20 août 2019

L’intérêt d’une mise en perspective des configurations nationales réside dans le fait que le secteur de l’aide à domicile aux personnes fragiles est soumis à des régulations nationales particulières, ancrées dans des traditions différentes de l’État-providence et du système d’acteurs.

L’enquête menée dans trois pays différents auprès des dispositifs d’aide à domicile a permis d’analyser la structuration de ce secteur et de mettre en lumière ce qui fait la qualité de l’aide à domicile des personnes fragiles.

Publié le: 16 juin 2011
Mis à jour le :20 août 2019

Dans le cadre de la loi du 11 février 2005, une nouvelle forme associative, le groupe d’entraide mutuelle (GEM), a été créée dans l’optique de compenser le handicap d’origine psychique.

Les interactions sociales que permettent les GEM ou les structures apparentées constituent une forme de compensation. Les usagers en sont non seulement les acteurs, mais les producteurs du processus compensatoire.

Retour en haut